Puits de géothermie à Grigny

Parcours 6 : Le 14 octobre 2016 de 08h00 à 13h30

SEER Grigny-ViryCette visite est jumelée à la visite de la chaufferie biomasse de Sevran

La géologie naturelle du bassin parisien lui confère un extraordinaire potentiel pour développer la géothermie. Le Dogger, réservoir rocheux du sous-sol francilien, fournit une énergie locale, propre, renouvelable et à un prix inférieur à l’énergie fossile. Pour les villes de Grigny et de Viry-Châtillon, et leurs besoins importants en chauffage urbain, ce changement de filière énergétique est un choix socialement utile, économiquement attractif et écologiquement responsable.

Téléchargez la fiche projet

puits de géothermie à Grigny

LE POINT DE DÉPART : Après une étude de potentiel menée par le SIPPEREC, il apparaît qu’aux abords de Grigny et Viry, le Dogger est à une température élevée et peut fournir une eau à 71°C.

L’IDÉE : Valoriser les atouts naturels du territoire et minimiser les coûts de l’énergie pour les utilisateurs finaux. Le projet prévoit un doublet géothermique au dogger implanté à Grigny 2 et des possibilités de développement à court et moyen terme.

LES IMPACTS : Le changement de filière énergétique permet de lutter contre la précarité énergétique en assurant une maîtrise durable des charges liées au chauffage et à l’eau chaude sanitaire. La géothermie permet également de baisser de 60 % les émissions de gaz à effet de serre liés aux réseaux de chaleur. Sur Grigny 2 et la Grande Borne, 21 000 tonnes de CO2/an ne seront plus rejetées dans l’atmosphère.

grandes-etapes
PHASE 1

  • Études urbaines et thermiques
  • Dépôt du dossier permis minier SIPPEREC
  • Adoption de la DSP
  • Dépôt des dossiers subventions (ADEME-Région)
PHASE 2

 

  • Montage financier, recherche des financements – garanties d’emprunts conditions bancaires
  • Consultation des copropriétaires
PHASE 3

 

  • Lancement de la phase opérationnelle : marché de forage
  • Début des travaux juillet 2016


puits de géothermie à Grigny
  • 93 GWh par an soit 9 800 équivalents logements
  • 21 000 tonnes de C02 non rejetées
  • 7 km de réseaux rénovés et
    5 km de réseaux créés


puits de géothermie à Grigny
  • Total des investissements : 29,1 M€
  • Aide de l’ADEME : 6,2 M€
  • FSI (Fonds de Soutien
    à l’Investissement) : 2,65 M€


puits de géothermie à Grigny
Dès l’hiver 2017, les grignois pourront bénéficier d’un chauffage géothermal. Cela se traduira par la diminution de 21 000 tonnes par an d’émission de carbone et la diminution conséquente des charges de chauffage notamment pour les habitants de la copropriété de Grigny 2. Le pilotage du projet a été exemplaire. Les pouvoirs publics se sont totalement unis dans la transition énergétique du Grand Paris Sud Seine. C’est la démonstration que l’écologie est possible à Grigny avec un impact social considérable.
Philippe RIO, Maire de Grigny